Adam Laloum

Adam Laloum • © Carole Bellaiche

Piano / France

Bénéficiant d’une large reconnaissance internationale depuis sa victoire au prestigieux Concours Clara Haskil en 2009, Adam Laloum s’est formé au Conservatoire de Toulouse avant d’intégrer, à 15 ans, le CNSMD de Paris dans la classe de Michel Béroff. Travaillant avec des personnalités telles que Daria Hovora, Claire Désert ou Christian Ivaldi, il suit aussi, en master classes, les enseignements de Dmitri Bashkirov et Paul Badura-Skoda, et se perfectionne au CNSMD de Lyon, dans la classe de Géry Moutier. Jouant aux côtés d’orchestres tels que l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre du Mariinsky, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Sinfonia Varsovia et le Philharmonique de Strasbourg, il a récemment été le soliste en concerto de l’Orchestre de Paris, de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et du Deutsches Sinfonieorchester Berlin. Invité de grandes scènes - festivals de Verbier, La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins, Auditorium du Louvre, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles... -, il est un chambriste passionné, membre co-fondateur avec la violoniste Mi-Sa Yang et le violoncelliste Julien-Laferrière du Trio Les Esprits. Après un premier disque Brahms paru chez Mirare et salué par la critique, Adam Laloum a enregistré en 2013, sous le même label, un second album solo dédié à Schumann - Grande Humoresque et Sonate en fa dièse mineur opus 11 -, qui a été récompensé du Diapason d’Or de l’année, du Grand Prix de l’Académie Charles Cros et d’un “ffff” de Télérama.Son tout dernier disque - les deux Sonates pour clarinette et piano et le Trio avec clarinette de Brahms, enregistrés avec le clarinettiste Raphaël Sévère et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière - a lui aussi obtenu un Diapason d’Or et un “ffff” de Télérama. Adam Laloum est lauréat de la Fondation de France et lauréat boursier de la Fondation Groupe Banque Populaire.

SC

1 spectacle :

Partager ce contenu