Guillaume Coppola

Guillaume Coppola • © Lisa Roze

Piano / France

Guillaume Coppola suscite à chacune de ses apparitions l'adhésion du public par son brio, sa profondeur expressive et l'authenticité de son jeu. Élève de Bruno Rigutto au CNSMD de Paris, qui lui décerne deux Premiers Prix en piano et musique de chambre, il s'est perfectionné au cours de nombreuses master classes en France et à l'étranger. Ses débuts ont été émaillés par ailleurs de précieux soutiens - programme Génération Jeunes Interprètes de Radio France, Lion’s Club, Fondations Cziffra et Bourgeois, Prix Déclic de l’Institut français, tournée New Masters on Tour. On a pu l'entendre à ce jour dans une vingtaine de pays, sur de prestigieuses scènes en France et en Europe - Salle Pleyel, Serres d'Auteuil, Piano aux Jacobins, Concertgebouw d'Amsterdam, Philharmonie de Liège, La Folle Journée... -, ainsi qu'en Asie et Amérique du Sud. Sollicité par des orchestres tels que l’Orchestre National de Montpellier ou l’Orchestre symphonique de Saint-Etienne, il a joué sous la direction d’Arie van Beek, Enrique Mazzola et Laurent Campellone. Partageant la scène avec Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa, Nicolas Dautricourt, Antoine Pierlot, Bruno Rigutto, Hervé Billaut, Éric Le Sage ou David Bismuth, ainsi qu'avec sa sœur la violoniste Cécile Coppola, il est aussi un partenaire privilégié des quatuors Voce, Parisii, Debussy et Alfama. Participant à des productions mêlant récit et musique, il collabore aussi avec des compositeurs tels que Steven Stucky, Gao Ping ou Isabel Pires, qui lui a dédié sa dernière œuvre pour piano, Ombres. Guillaume Coppola a enregistré quatre albums solo - Liszt, Granados, Poulenc et Schubert - qui ont tous reçu les plus vifs éloges de la presse internationale. Un dernier disque Brahms/Schubert, “Wiener Rhapsodie”, à quatre mains avec Hervé Billaut et paru à l'automne 2016, a reçu le “ffff” de Télérama.

  • Deezer

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu