Quatuor Ardeo

Quatuor Ardeo • © Franziska Strauss

Quatuor à cordes / France

Carole Petitdemange violon
Mi-Sa Yang
violon
Yuko Hara
alto
Joëlle Martinez
violoncelle

Constitué en 2001 au sein du CNSMD de Paris, le Quatuor Ardeo - du latin “ardeo : je brûle”, devise avec laquelle le quatuor aborde le répertoire - compte parmi les formations françaises les plus renommées sur la scène internationale. Une parfaite entente artistique basée sur un travail sans relâche, un esprit d'harmonie et une grande complicité donne naissance à un parcours couronné de plusieurs prix dans les concours internationaux de Bordeaux, Moscou, Bologne et Melbourne. Fortement inspiré dans ses études par des personnalités musicales telles que Rainer Schmidt (du Quatuor Hagen), Ferenc Rados ou Eberhard Feldz, le quatuor travaille régulièrement avec des compositeurs tels que Kaija Saariaho, Pascal Dusapin, François Meïmoun ou Philippe Schoeller. L’enthousiasme que les jeunes femmes suscitent en public les conduit aujourd’hui sur les plus grandes scènes européennes - Concertgebouw d'Amsterdam, Palazetto Bru-Zane à Venise, Barbican Center de Londres, Arsenal de Metz, Théâtre du Châtelet... - et dans de grands festivals tels que Lockenhaus, Schleswig-Holstein, Les Flâneries musicales de Reims ou La Folle Journée de Nantes. Nommé “Rising Stars” par l’European Concert Hall Organization (ECHO), le quatuor aime partager la scène avec Bertrand Chamayou, Evgeny Koroliov, David Kadouch ou Reto Bieri. En résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2008 et chez Pro-Quartet depuis 2010, l’ensemble a présenté son premier disque en 2007, avec la première mondiale des deux premiers quatuors de Koechlin - parution largement saluée par la critique internationale. Il a enregistré depuis, aux côtés du pianiste David Kadouch, un disque Chostakovich puis le Quintette de Schumann et, en première mondiale, les trois quatuors d’Anton Reicha (Empreinte Digitale, 2014).

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu