Alexandre Kantorow

Alexandre Kantorow • © Jean-Baptiste Millot

Piano / France

Âgé de seulement 21 ans et salué par la presse musicale comme le “jeune tsar” du piano français, Alexandre Kantorow s’est produit très jeune en concert. Invité à 16 ans de La Folle Journée de Nantes et de Varsovie (aux côtés du Sinfonia Varsovia), il a joué depuis avec de nombreux orchestres, notamment l’Orchestre Philharmonique de Kansai, l’Orchestre Symphonique de Taipei, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et l’Orchestre National d’Ile-de-France. Invité de grandes salles - Concertgebouw d’Amsterdam où il a reçu une standing-ovation, Konzerthaus de Berlin, Philharmonie de Paris, BOZAR de Bruxelles - et de festivals tels que La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins ou le festival d’Heidelberg, on a pu l’entendre cette saison à Toulouse avec l’Orchestre National du Capitole dirigé par John Storgårds, en récital à la Maison de la Radio à Paris pour le centenaire Beethoven, pour ses débuts aux États-Unis avec l’Orchestre Philharmonique de Naples dirigé par Andrey Boreyko. Chambriste passionné, il a partagé la scène avec des artistes de grande renommée tels Roland Pidoux, Svetlin Roussev ou encore le Quatuor Talich. Enregistrant pour le label BIS qui lui a donné carte blanche dans le choix de ses programmes, il a enregistré un album intitulé “À la russe” qui a reçu en 2017 le “Choc” de Classica, puis les concertos de Liszt et de Saint-Saëns, à paraître prochainement. Lauréat de la Fondation Safran, Alexandre Kantorow reçoit l’aide des pianos Yamaha à l’École Normale de Musique de Paris, où il se perfectionne actuellement dans la classe de Rena Shereshevskaya.

  • Deezer

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu