Hervé Billaut et Guillaume Coppola

Hervé Billaut et Guillaume Coppola • © Lyodoh Kaneko

Piano / France

Hervé Billaut piano

Hervé Billaut est un conteur de sons. À La Roque d'Anthéron et au festival Berlioz où il est régulièrement invité, comme à Grenade, Paris, Toulouse et lors de La Folle Journée, le public le suit avec enthousiasme dans ses voyages musicaux, dont la presse rapporte toujours des échos admiratifs. Être musicien selon Hervé Billaut, c'est dépasser sa brillante technique pianistique pour créer un univers de sensations, d’impressions, de couleurs. Lui qui sait si bien transmettre cette exigence de concertiste n'a pas tardé à devenir un pédagogue recherché au Conservatoire de Lyon, et au CNSMD de Paris où il a enseigné pendant dix ans. Mais le professeur est passé lui aussi par un rigoureux apprentissage : élève de Germaine Mounier et Jean Hubeau à Paris, il obtient à 16 ans les plus hautes récompenses du Conservatoire et remporte à 19 ans le Grand Prix du Concours Marguerite Long, parmi d'autres nombreuses distinctions dans d'importants concours internationaux - Viotti, Vercelli, Pretoria… Effectuant son service national à bord du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, il joue dans toutes les métropoles du monde, assurant notamment les créations du Concerto pour la main gauche de Ravel et du Concerto “Jeunehomme” de Mozart en Équateur. Plus récemment, ses tournées de concerts l’ont conduit en Amérique du Sud, en Chine, au Japon et en Corée. Les relations artistiques qu’il a su nouer dévoilent une personnalité ouverte et généreuse : soliste de grands orchestres - Orchestre National de France, Orchestre national de Lyon, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre des Pays de Savoie... -, il a joué notamment sous les directions de John Eliot Gardiner et Yehudi Menuhin. Chambriste fervent, il partage des moments complices avec Guillaume Coppola, Frank Braley, Philippe Cassard, Cédric Tiberghien, Michel Portal, Florent Héau, le Quatuor Debussy et le récitant François Castang. Épris de danse et collaborant avec des chorégraphes, il est aussi directeur artistique des Rendez-vous de Rochebonne. Il a gravé au disque une intégrale remarquée d’Iberia d'Albéniz, deux disques Fauré et Dukas (chez Mirare) qui ont été largement salués par la critique (sélection de The Guardian, 4 étoiles de Classica, Maestro de Pianiste, 5 Diapasons…), et l'album “Wiener Rhapsodie” consacré à Brahms et Schubert, à quatre mains avec Guillaume Coppola et qui a obtenu le “ffff” de Télérama.

Guilaume Coppola piano

Confirmant “la belle place qu'il occupe au sein de la jeune génération” (Diapason), Guillaume Coppola suscite l'engouement du public à chacune de ses apparitions par son brio, sa profondeur expressive et l'authenticité de son jeu. On a pu l'entendre à ce jour dans une vingtaine de pays, sur de prestigieuses scènes en France et en Europe - Salle Pleyel, Serres d'Auteuil, La Roque d'Anthéron, Lille Piano(s) Festival, Piano aux Jacobins, La Folle Journée, Concertgebouw d'Amsterdam, Philharmonie de Liège... -, ainsi qu'en Asie et Amérique du Sud. Sollicité par des formations telles que l’Orchestre National de Montpellier, l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ou l’Orchestre symphonique de Saint-Etienne, il a notamment joué sous la direction d’Enrique Mazzola, Arie van Beek et Laurent Campellone. Partageant la scène avec les violonistes Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa et Nicolas Dautricourt, l’altiste Arnaud Thorette et le violoncelliste Antoine Pierlot, il est aussi un partenaire privilégié du bartyton Marc Mauillon et des quatuors Voce, Parisii, Debussy et Alfama. Jouant occasionnellement à quatre mains et deux pianos avec Bruno Rigutto, David Bismuth ou le jazzman Paul Lay, il forme depuis plusieurs années un duo avec Hervé Billaut. Participant à des productions mêlant récit et musique, il collabore aussi avec des compositeurs, assurant la création de pièces de Marc Monnet, Gao Ping, Steven Stucky, Sylvain Griotto, ou encore Florentine Mulsant et Isabel Pires qui lui ont chacune dédié une œuvre. Sa discographie éclectique a reçu les éloges de la presse internationale qui lui a décerné les plus hautes récompenses (Diapason d’Or, “ffff” de Télérama, Académie Charles Cros, “Maestro” de Pianiste, 5 étoiles Classica...). Après ses disques Liszt, Granados, Poulenc (avec Marc Mauillon) et Schubert sont parus l'album “Wiener Rhapsodie” à quatre mains avec Hervé Billaut (2016), et l'album “Musiques du silence” (2019) associant Mompou, Satie, Ravel, Chopin et Debussy. Élève de Bruno Rigutto au CNSMD de Paris, qui lui décerne deux Premiers Prix en piano et musique de chambre, Guillaume Coppola a suivi de nombreuses master classes en France et à l'étranger, notamment auprès de Jean-Claude Pennetier, Dimitri Bashkirov et Leon Fleisher. Ses débuts ont été par ailleurs émaillés de précieux soutiens - programme Génération Jeunes Interprètes de Radio France, Lion’s Club, Fondations Cziffra et Bourgeois, Prix Déclic de l’Institut français et tournée New Masters on Tour.

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu