Jérôme Hantaï

Jérôme Hantaï • © Jean-Baptiste Millot

Pianoforte / France

Étudiant la viole de gambe auprès de Wieland Kuijken au Conservatoire Royal de Bruxelles, où il obtient un Premier Prix en 1984, Jérôme Hantaï s’intéresse parallèlement aux instruments à clavier anciens : le clavicorde, le clavecin et surtout le pianoforte. Très vite, il donne de nombreux concerts à la viole comme au piano, et collabore avec les pionniers du renouveau de la musique ancienne, au premier rang desquels Sigiswald et Wieland Kuijken, René Jacobs et Jean-Claude Malgoire. Il est aussi dans les années 1980 aux débuts de l’aventure de l’Orchestre Baroque d’Ile-de-France et de l’ensemble Orlando Gibbons ; c’est cependant le Trio Hantaï, formé avec ses frères Marc et Pierre, qui forge sa renommée internationale. Jérôme Hantaï anime en outre, depuis 2003, son propre ensemble : Spes Nostra. Très demandé comme soliste en récital et dans les Passions de Bach, il se produit dans l’Europe entière, aux États-Unis, et en tournée dans de nombreux pays d’Asie. Il consacre dans le même temps une grande part de son activité à l’enseignement, au sein du CRR de Cergy-Pontoise et au travers de master classes. Parmi nombre d’enregistrements primés par la critique citons, chez Naïve, les trios de Londres de Haydn (Diapason d’Or), les Scottish Songs de Beethoven (“Choc” du Monde de la musique) et les Fantaisies de John Jenkins ; chez Virgin, les pièces à trois violes de Marin Marais (Diapason d’Or), et chez Musicales Actes-Sud, l’album “Concert Music” au temps de Shakespeare. Jérôme Hantaï vient par ailleurs de graver chez Mirare un album solo de Sonates de Haydn et de Mozart.

  • Deezer

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu