Nelson Freire

Nelson Freire • © DR

Piano / Brésil

Né au Brésil en 1944, Nelson Freire donne son premier récital à l'âge de 5 ans. Élève de Nise Obino et Lucia Branco (qui a travaillé avec un élève de Liszt), il remporte à 12 ans le Concours International de Rio de Janeiro avec le Concerto n°5 de Beethoven ; poursuivant ses études à Vienne auprès de Bruno Seidlhofer (professeur de Friedrich Gulda), il reçoit à Lisbonne le fameux Prix Vianna da Motta, et à Londres la Médaille d'Or Dinu Lipatti. Sa carrière internationale prend véritablement son essor en 1959 ; applaudi sur tous les continents - en Europe et aux États-Unis mais aussi en Israël, en Amérique du Sud et au Japon -, il se produit avec les plus grands chefs - Pierre Boulez, Eugen Jochum, Lorin Maazel, Kurt Mazur, Vaclav Neumann, Riccardo Chailly, Seiji Ozawa ou encore Myung-Whun Chung. Invité de formations prestigieuses parmi lesquelles le Philharmonique de Berlin, le Gewandhaus de Leipzig, le Concertgebouw d'Amsterdam, l’English Chamber Orchestra, le NHK Tokyo ou l’Orchestre National de France, il a effectué aux côtés de Martha Argerich plusieurs tournées “historiques” au Japon, au Brésil, en Argentine et aux États-Unis. Invité à fêter en concert l’anniversaire de Valery Gergiev à Moscou, il a donné en mai 2017 un récital et des concerts avec l'Orchestre du Mariinsky à Moscou et Saint-Pétersbourg ; ses engagements récents l'ont mené par ailleurs en concert avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France, le Rotterdam Philharmonic et l’Orchestre de la Scala de Milan, en tournée en Australie, aux États-Unis et en Chine, ainsi qu'en récital à la Philharmonie de Paris et au Festival de Gstaad.

Abondamment primée, la discographie de Nelson Freire comprend, chez Decca - dont il est désormais artiste exclusif -, plusieurs disques Schumann et Chopin, un enregistrement des deux concertos de Brahms avec le Gewandhaus Orchester de Leipzig dirigé par Riccardo Chailly, les Sonates de Beethoven, les Préludes de Debussy, les Nocturnes de Chopin et deux albums intitulés l'un, “Live from Salzbourg”, avec Martha Argerich, l'autre “Brasileiro-Villa-Lobos & Friends”, dédié aux compositeurs brésiliens. Sont également parus, chez Sony, un prestigieux coffret de sept disques intitulé “The Complete Columbia Album Collection”, et chez Decca, la compilation “Radio Days” - comprenant des enregistrements radio de 1968 à 1979 et qui a reçu le prestigieux Prix Echo Prize- et un récital Brahms. Nommé “Soliste de l’année” aux Victoires de la Musique 2002, Nelson Freire a en outre reçu, en janvier 2005, une “Victoire d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière”.

  • Deezer

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu