Philippe Cassard

Philippe Cassard • © Bernard Martinez

Piano / France

Considéré comme l’un des musiciens les plus attachants et complets de sa génération, Philippe Cassard est formé par Dominique Merlet et Geneviève Joy-Dutilleux au CNSMD de Paris, qui lui décerne en 1982 deux Premiers Prix en piano et musique de chambre. Il approfondit ses connaissances pendant deux ans à la Hochschule für Musik de Vienne et reçoit ensuite les conseils du légendaire Nikita Magaloff. Finaliste du Concours Clara Haskil en 1985, il remporte trois ans plus tard le Premier Prix du Concours de Dublin. Invité des principaux orchestres européens - London Philharmonic, City of Birmingham Symphony Orchestra, BBC Philharmonic, Orchestre National de France et Philharmonique de Radio France, Capitole de Toulouse, Philharmonie de Budapest... -, il joue sous la direction de Sir Neville Marriner, Sir Roger Norrington, Marek Janowski, Charles Dutoit, Pascal Tortelier, Armin Jordan et Jeffrey Tate. En 1993, son intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy, donnée en une journée et quatre récitals à Paris, Londres, Marseille, Dublin, Singapour, Sydney, Tokyo, Liège, Toulouse et Vancouver rencontre un immense succès. Son goût de la musique de chambre et sa passion pour le chant l’amènent dans le même temps à partager la scène avec des artistes tels que Christa Ludwig, Angelika Kirchschlager, Karine Deshayes, Wolfgang Holzmair, Michel Portal, David Grimal, Anne Gastinel, les quatuors Ébène, Modigliani et Hermès. Le duo qu’il forme avec la soprano Natalie Dessay à partir de 2011 triomphe sur les scènes les plus prestigieuses - Carnegie Hall de New York, Musikverein de Vienne, Barbican de Londres, Salle Tchaïkovski à Moscou, Suntory Hall à Tokyo, Palais-Garnier à Paris... - et deux albums, l’un de mélodies françaises (Erato), l’autre de Lieder de Schubert (Sony) marquent cette collaboration. Au sein d’une discographie riche de plus de 30 titres, on retiendra en premier lieu ses enregistrements consacrés à Schubert, salués dans le monde entier, et deux albums consacrés l’un à Mendelssohn (Sony), l’autre à Fauré (La Dolce Volta). Philippe Cassard a aussi publié chez Actes Sud un essai sur Schubert, et chez Capricci un livre d’entretiens sur le cinéma et la musique : Deux temps trois mouvements. Fondateur des Estivales de Gerberoy, il a été directeur artistique des Nuits Romantiques du Lac du Bourget. À son actif également, les 430 émissions de “Notes du traducteur” sur France Musique, Prix SCAM de la “Meilleure œuvre sonore” 2007, dont une partie a été publiée en deux coffrets (Grand Prix de l’Académie Charles Cros).

Listen on Apple Music

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu