Skip Sempé

Skip Sempé • © DR

Clavecin / États-Unis

Originaire de la Nouvelle-Orléans, Skip Sempé se forme en musicologie, organologie et histoire de l’art au Conservatoire d’Oberlin puis complète sa formation à Amsterdam auprès de Gustav Leonhardt. Il fait alors le choix de s’installer en Europe pour approfondir sa redécouverte d’un répertoire connu ou moins connu s’étendant de 1500 à 1750. Rapidement, il se fait connaître comme un musicien que ses connaissances historiques et organologiques ont conduit à défendre une conception vivante et engagée de l’interprète, alimentée notamment par des recherches visant à renouer avec des pratiques d’improvisation particulièrement importantes dans la musique de la Renaissance. Claveciniste et chef d’orchestre, il a fédéré autour de lui de nombreux musiciens pour former, en 1986, le Capriccio Stravagante qui se décline aujourd’hui sous la forme de trois ensembles : Capriccio Stravagante, Capriccio Stravagante Renaissance Orchestra et Capriccio Stravagante Les 24 Violons. Reconnu en tant que soliste comme un grand interprète des œuvres de la période élisabéthaine, de la littérature française pour clavecin (Chambonnières, d’Anglebert, Forqueray, Louis et François Couperin, Rameau), de Bach et de Scarlatti, Skip Sempé l’est tout autant pour ses talents d’improvisateur et de transcripteur. Régulièrement sollicité comme chef invité, il a été amené à se produire avec Julien Martin, Josh Cheatham, Sophie Gent, Olivier Fortin, Pierre Hantaï, Jordi Savall, et avec des ensembles tels que le Collegium Vocale Gent , Vox Luminis, le Chœur Pygmalion, Le Concert des Nations et l’Akademie für Alte Musik Berlin. Assumant les fonctions de directeur artistique parallèlement à ses activités de claveciniste, chef d’orchestre, professeur et conférencier, il a fondé en 2006 son propre label discographique, Paradizo, pour lequel il enregistre en soliste ou avec ses ensembles, et coordonne des projets éditoriaux tels que l’hommage documenté qu’il a consacré à Wanda Landowska, une musicienne qui l’a beaucoup inspiré, ou le recueil Memorandum XXI, qui rassemble ses propres essais sur la musique et l’interprétation.

  • Deezer

1 spectacle :

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partager ce contenu